The blog of blog of blogs

Les aventures d'un ethnologue dans le grand monde

Des écrans (vraiment) très grands 4 novembre 2015

Filed under: organisation,Recrutement,Société,technologie — Yannick @ 16:16

Nous connaissons la règle de design qui veut qu’on définisse une interface en commençant par l’écran le plus petit sur lequel elle sera utilisée. Avant-hier c’était un iPad, demain ce sera une montre. Ce principe d’économie permet de se concentrer sur les éléments réellement essentiels de l’interface, ceux sans lesquels l’usage qu’on souhaite proposer n’est même pas possible. Puis, au fur et à mesure que l’on passe de l’écran de montre à celui d’un téléphone, d’une tablette et enfin d’un écran d’ordinateur, l’équipe de conception peut ajouter des éléments.

.

Mais avec l’arrivée d’écrans tactiles (vraiment) très grands, les règles de design doivent évoluer pour s’adapter à des formats inédits.
Les voitures Tesla proposent un écran de navigation qui fait trois fois la taille d’un iPad. Dans certains secteurs professionnels, la taille d’écran n’est plus mesurée en pouces/inches (2,54cm) mais en pieds/feet (30,48cm) !
Le prototype de jeu Fleet Commander par exemple se tient sur un écran de 20 pieds, soit 6 mètres de diagonale. L’expérience ne se limite pas à l’univers du jeu bien évidemment, comme on pourra en avoir l’intuition dans la vidéo  :

 

.

Les équipes de designers et d’ergonomes n’ont plus vraiment à se préoccuper de prioriser le contenu à afficher mais plutôt celui à ne pas afficher, pour ne pas saturer le champ de vision et de compréhension. A ce niveau de grandeur en effet, il est illusoire de penser qu’on pourra voir tout le temps tout l’écran. Certaines informations risquent donc de passer inaperçues en haut à gauche, si vos yeux se concentraient au milieu à droite.
Si vous êtes en train de dessiner un papillon géant avec vos enfants sur la table tactile du salon ce n’est sans doute pas trop gênant; mais si vous gérez en temps réel la coordination d’un assaut d’infanterie au Mali avec en supplément des drones, des hélicoptères, des pelotons de blindés et que vous ne voyez pas arriver l’ennemi par le nord-ouest, ça peut porter à conséquence.

.

De nouvelles formes d’interaction doivent être proposées, comme l’usage des deux mains ou la commande vocale si l’environnement le permet. Mais cela suppose de prendre en compte la distance à laquelle devra se poster l’utilisateur s’il veut embrasser tout l’écran d’un seul regard. Dans certaines conditions, cette distance ne permet plus de toucher l’écran, on pourra alors envisager d’utiliser non plus la commande par contact direct mais par

Screen-Shot-2014-04-03-at-8.40.59-AM.png

l’ombre de votre main sur l’écran. Inversement, il faut prendre en compte les contacts accidentels avec la surface : un bras qui s’appuie ne signifie plus nécessairement une instruction envoyée à la machine. Souvenons-nous qu’on ne parle pas ici d’un objet qui ressemble à une tablette… mais à une
table ou à une fenêtre !

.

D’autres problèmes arrivent lorsqu’il s’agit d’interagir avec l’engin. Saisir du texte sur un clavier proportionnel à ce genre d’écran peut vite devenir fatiguant, et presque ridicule vu de l’extérieur. En effet, on ne parle plus de mouvement des doigts, mais du bras tout entier. Si l’écran est mural, faire glisser une icône d’un bord à l’autre oblige quasiment l’utilisateur à marcher.
.

Au-delà des problématiques de taille, il y a matière à concevoir des IHM adaptées à des usages encore peu fréquents.
Des usages qu’on peut deviner lorsque plusieurs personnes sont rassemblées autour d’un même écran ou d’un même support, même non numérique.
Le partage serait-il l’usage premier des écrans tactiles géants ? Pouvez-vous imaginer une interface qui anime des dessins réalisés simultanément ? Selon cette hypothèse, le travail de design UI serait de prendre en compte non plus un seul, mais plusieurs utilisateurs simultanés.
Les problématiques de recherche tournent fondamentalement autour des interactions collectives sur un même support d’information, ainsi que la bonne compréhension de l’influence de l’IHM sur le travail coopératif. Les enseignants dont la salle de classe est équipée d’un tableau électronique en ont déjà une petite idée.

.
iwindow-nokia2-web

.
.

Publicités
 

One Response to “Des écrans (vraiment) très grands”

  1. […] à la légende du tout-logiciel, les outils reviennent dans le débat sous la forme d’écrans de diverses tailles (l’affichage web ‘liquide’), de connecteurs de machine à machine […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s