The blog of blog of blogs

Les aventures d'un ethnologue dans le grand monde

En faveur d’un app store d’entreprise 2 janvier 2015


Voilà maintenant 8 ans que le premier iPhone a imposé un modèle d’utilisation des téléphones mobiles radicalement nouveau.
application-mobile-app-store-entreprise_fonctionnel-metier_widget (2)Le slogan d’Apple « Il y a une appli pour ça » a influencé nos comportements, à la fois pour la manière d’utiliser un outil (le téléphone) et aussi pour la manière d’accéder à l’information (des applications à télécharger).
C’était nouveau à l’époque et ça ne l’est plus tellement aujourd’hui, mais c’était tellement radical que tous les fabricants s’y sont mis : Apple a son app store, mais aussi Android ou Microsoft.
Pour les plus habiles d’entre nous, les standards techniques bien définis et largement diffusés permettent même de développer nos propres applis mobiles, téléchargeables, pour répondre à un besoin précis.

L’influence de ce modèle d’usage a même dépassé le domaine des tablettes et smartphones en donnant aux ordinateurs ‘fixes’ leur collection de widgets (l’équivalent des apps sur les PC).

.

Mais pour aussi efficace qu’il soit, ce modèle d’interaction homme-machine est loin d’avoir passé les frontières de l’entreprise. Vous avez besoin d’une information dans le cadre de votre travail ? …et non, il n’y a pas d’appli pour ça ! D’ailleurs, dans la plupart des entreprises, il n’y a pas d’appli ou de widget à caractère interne. Pas du tout.
Ou alors, lorsque c’est le cas, la qualité de l’expérience utilisateur ‘métier’ est réellement médiocre par rapport à l’UX proposée par les applis (ou widgets) ‘client’. Les deux types d’application, métier et client, étant pourtant réalisés par la même entreprise.

.

KISS !

Les équipes informatiques des entreprises gardent l’habitude de développer des outils internes pour un utilisateur équipé un ordinateur -et ensuite elles allègent le code informatique pour qu’il fonctionne sur smartphone. Pour remettre les choses dans le bon ordre, il faudrait basculer les points de vue et -comme pour le développement d’applis mobiles ‘natives’- lancer le travail de conception et de design d’abord pour satisfaire aux contraintes de l’écran le plus petit. En général cela oblige à simplifier les IHM et à travailler les enchaînements de fonctionnalités KISS_simplepour les rendre strictement utiles et pas davantage.
Il y a aussi un acronyme pour ça : KISS. Keep It Simple, Stupid.   Fais plus simple, crétin !
Petit ou grand écran, c’est précisément cela qu’il faut : de l’utilité du point de vue de l’utilisateur ! 

Pour atteindre une qualité similaire aux applis qui sont à disposition des clients, les entreprises devraient utiliser les mêmes principes de conception pour les applis métier… ça ne semble pas complètement aberrant.

Dans une certaine mesure, cela signifie qu’il faut revoir les prétentions à la baisse. Inutile d’espérer devenir L’Outil majeur dans l’entreprise. Ce genre de mégalomanie aboutit souvent à construire un machin énorme, complexe, coûteux…que personne n’utilise à 10% de ses capacités car il ne répond à aucun besoin opérationnel. Inversement, une appli  ou un widget simple et qui répond vraiment à un besoin métier (oui : parfois un seul besoin) offrira une expérience utilisateur extrêmement positive. Pour le dire autrement, le moment est venu de penser à des outils internes à l’entreprise qui ressemblent plus à Clash Of Clans qu’à des monolithes comme les progiciels intégrés et autres ERP.
La plupart des utilisateurs adopteront un widget ou une appli métier s’il permet de réaliser proprement et rapidement une action dans un micro-moment de leur journée de travail (sur Facebook, cela aboutit à des Likes à la pelle !).

parcours-metier_experience_appli-widget-entreprise_UXLes meilleures applications grand public sont spectaculairement efficaces pour permettre aux utilisateurs de faire une seule chose : MaMétéo, MesCoursdeBourse, MesInfosLocales, MaBanque, LaPositionGPSdeMesEnfants, etc.
L’objectif d’un app store d’entreprise devrait être de fournir des micro-programmes, développés pour apporter, du point de vue des utilisateurs, une solution à un problème métier. Du point de vue des managers : plus de productivité, comme l’explique bien cet article de TechTarget.
Il ne s’agit plus de pouvoir ouvrir des documents, les modifier et les sauvegarder; il s’agit de mettre à disposition des données synchronisées, permettre leur modification et… passer à autre chose.

.

Dans la vraie vie il n’y a pas de DSI

Dans la vraie vie il y a une bibliothèque d’applis et un moteur de recherche pour dénicher celle qui nous convient. De là, un clic sur ‘Installer’ et l’outil est prêt à être utilisé (ou désinstallé) sans aucun mode d’emploi tellement il est bien pensé et intuitif. Ça prend environ 15 secondes.

Inversement, les Directeurs de Système d’Information sont confrontés au problème qui consiste à mettre le bon outil entre les mains des employés qui en ont besoin. Avant d’avoir sur votre ordinateur de travail l’outil dont vous avez besoin, il faut demander une autorisation, attendre une validation puis attendre l’installation (et peut-être la formation idoine). Ça peut prendre 15 jours. Ensuite vous-vous rendrez compte que vous n’avez pas de mot de passe.

La mise en œuvre d’un app store d’entreprise permet de centraliser la gestion (donc le contrôle) des applications métier, par exemple avec différents niveaux d’habilitations et un Single Sign-On. Toutes les applis ou widgets n’ont cependant pas besoin d’être à disposition de tout le monde… même si, personnellement, je suis partisan d’une mise à disposition très élargie, a minima en lecture seule.app-metier_entreprise_widget-pro_company-app-store
A ce titre, le recrutement d’une compétence particulière pourrait être utile pour ordonner la liste des applis / widgets et assurer leur bonne « exposition » : un(e) bibliothécaire. Et oui !
L’autre avantage de ces apps / widgets / outils légers et plutôt simples en termes de contenu est qu’ils  engendrent un effet d’émulation, au sens où les utilisateurs sont rapidement capables de pointer du doigt les défauts d’un outil; tout autant que les développeurs peuvent être incités à améliorer l’existant dans la mesure où ça ne prend pas beaucoup de temps.
Bien souvent on trouvera les uns assis auprès des autres pour limiter le travail de codage au plus juste et se concentrer sur l’essentiel : de quoi a besoin l’utilisateur ?

Sur des problématiques particulières, l’entreprise pourra même organiser un hackaton interne sur quelques heures ou jours, afin d’aboutir non pas à L’Outil Le Plus Parfait… mais afin de donner aux utilisateurs un outil qu’eux-même jugent suffisamment efficace.

.

Permis de conduire, le changement

La mise à disposition d’une bibliothèque d’applis ou de widgets métier n’est cependant pas la garantie de jours meilleurs. Ce n’est pas non plus la garantie d’une large et immédiate adoption par les utilisateurs. La conduite du changement n’est pas aussi facile que ça ! Le piège serait de croire qu’il est possible de tout mettre en code informatique, afin que la technologie améliore l’organisation et la qualité du travail réalisé par les équipes.
En effet, dans ce genre de projet on n’est jamais loin de la pensée magique et des pratiques superstitieuses… or ce n’est pas l’infrastructure qui décide de la courbe d’adoption, c’est l’utilité du point de vue de l’utilisateur (le design ethnographique, encore !).
En d’autres termes l’entreprise doit se concentrer sur la cohérence avec les pratiques sociales réelles, sur les flux d’échanges d’information, sur la conception d’une excellente expérience utilisateur et sur le service rendu.
En bref : faites comme avec vos clients externes, si vos méthodes marchent avec eux, répliquez-les vers vos employés dans leurs préoccupations professionnelles. Sur quel workflow vient se greffer une application métier ? Quel est le parcours employé (en lieu et place du parcours client) ?
…et bien sûr, comme dans tout projet UX : faites des utilisateurs le point de départ, le valideur et le point d’arrivée.

cartographie-process-metier_mapping-business-process_UX

.
.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s