The blog of blog of blogs

Les aventures d'un ethnologue dans le grand monde

danah et le Réseau 4 septembre 2014


http://imagesenbref.com/grand-entretien-avec-danah-boyd/

france-culture_danah-boyd_interview2013_place de la toile
.
La journaliste française Claire Richard a mené cette interview avec l’ethnographe américaine Danah Boyd à New York, en vue d’une diffusion sur France Culture dans l’émission Place de la Toile.

Danah -qui se décrit sans majuscule par humilité- travaille pour la société Microsoft ainsi que pour l’université Harvard, au Berkman Center for Internet & Society.
Voici donc 45 minutes avec danah boyd où l’on croisera les thèmes de de la mise en scène de soi (cf. le concept d’extimité), de la sociabilité, de l’adaptation des outils aux besoins des utilisateurs, de la vie privée et des rapports de pouvoir entre utilisateurs et sites web  mais aussi le fameux Big Data… dont on comprendra que big ne signifie pas forcément better : la quantité ne fait pas la qualité.
C’est sur ce registre qu’en 2012 la revue Foreign Policy a inclus danah sur la liste des 100 penseurs mondiaux les plus influents, excusez du peu.
.
Son propos est magistral pour illustrer que si d’un côté les usages des technologies sont variés, d’un autre côté les lignes directrices qui président à ces usages sont souvent d’une simplicité lumineuse.

.

Le lien qu’elle établit entre espace virtuel et espace public ‘concret’ est particulièrement percutant : si la jeunesse passe autant de temps devant ses écrans, d’abord, ce n’est pas un signe de désocialisation pathologique et ensuite, c’est parce que nous, adultes avons apporté tellement de restrictions à la fréquentation de l’espace public que nos enfants ne s’y rendent plus. Le seul espace de liberté qui demeure pour se construire du lien social c’est le réseau. 
A ce titre donc,  »l’ascenseur social » est déjà en marche pour votre adolescent lorsqu’il est connecté sur Facebook depuis le fond de son lit à onze heures trente un dimanche matin.
La vraie question par rapport à l’autorité parentale est d’emmener son enfant à savoir gérer seul ses relations, qu’elles proviennent de Skype, de Facebook, de la place du village ou de la galerie commerciale. Le rôle des parents n’est pas et n’a jamais été de laisser les enfants se débrouiller seuls et sans aide, mais de les emmener à savoir le faire.  Et, par exemple, de la même manière qu’on apprend à fréquenter autrui dans la ville en journée ou la nuit, on doit aussi apprendre à fréquenter autrui sur l’internet. C’est un outil de socialisation certes important, mais ça n’est qu’un outil : il est sûr et efficace (et même amusant !) seulement lorsqu’on sait s’en servir.
« Ce dont disposent les parents, c’est la capacité à poser des questions. La capacité à inciter à l’apprentissage (…) en poussant les enfants à penser de façon critique à leurs actes et à leurs décisions« .

Même si vous n’avez aucun intérêt pour les sciences sociales, si vous utilisez l’internet vous trouverez dans cet interview matière à mieux comprendre vos propres pratiques… et si vous avez des adolescents connectés dans votre entourage, alors vous êtes doublement concernés.
Son dernier livre sera disponible en français en septembre 2014. La version in english est accessible en ligne danah_boyd_ethnographie_internet-usagesgratuitement : It’s complicated. The social lives of networked teens.

.

D’un point de vue plus théorique, les recherches de danah permettent de faire le lien avec la sociologie de la traduction de Callon et Latour .
Dans la fabrication du tissu social qui nous entoure tous, les outils ont un rôle aussi important que les acteurs humains habituellement décrits et étudiés par les sciences sociales. A ce titre, les technologies méritent bien d’être insérées dans les récits ethnographiques, car les technologies sont un acteur à part entière du réseau social tout autant que les personnes individuelles, les institutions, les normes, les lois ou les organisations collectives.
Il suffit de se donner la peine d’aller observer par soi-même, en bon ethnologue, là où les usages sont produits : c’est-à-dire en société. Dans les mailles du Réseau.
Là, danah parvient à démontrer que la vérité est dans la nuance plutôt que dans la caricature.

 

.

Publicités
 

One Response to “danah et le Réseau”

  1. […] http://imagesenbref.com/grand-entretien-avec-danah-boyd/ . La journaliste française Claire Richard a mené cette interview avec l'ethnographe américaine Danah Boyd à New York, en vue d'une diffusion sur France Culture dans l'émission Place de la Toile. Danah -qui se décrit sans majuscule par humilité- travaille pour la société Microsoft ainsi que pour l'université Harvard, au Berkman Center for Internet…  […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s