The blog of blog of blogs

Les aventures d'un ethnologue dans le grand monde

L’exploration de Tell Dibgou 28 février 2014


Dibgou est l’un des sites les plus vastes et les mieux conservés du Nord-est du Delta du Nil. Il se situe sur les marges sud du Lac Menzaleh, à une dizaine de kilomètres au Nord-est du tell Sân el-Hagar, qui abrite les ruines de l’antique Tanis, capitale de l’Egypte au cours des XXIe et XXIIe dynasties. La ville continue de se développer au cours des siècles suivants jusqu’à atteindre son apogée entre le IXe et le XIe siècle de notre ère.

Elle s’insérait alors dans un réseau urbain important dont la production de textiles luxueux était l’activité fondamentale. Ils provenaient des ateliers califaux réputés dans tout le Moyen-Orient pour avoir la finesse de la membrane intérieure de l’œuf.

.

La documentation relative à Dibgou est très mince. Seules les sources arabes nous informent sur l’histoire de Dibgou (Dabiq), dans la phase terminale de son développement. Dabiq est notamment citée par des historiens tels que Muqaddasi à la fin du Xe siècle ou Ibn Duqmaq et Maqrizi au XVe siècle.
D’après ces sources manuscrites arabes, les Chrétiens restèrent probablement majoritaires à Dibgou jusqu’à la fin du XIe siècle. Le site possède donc encore probablement les ruines de ces édifices religieux, mosquées et églises, qui devaient être au cœur de la vie de la cité médiévale.

Aucune fouille archéologique n’y a jamais été pratiquée. Cette situation remarquable en Egypte pour un site de grande dimension s’explique par l’isolement du lieu. Elle représente pour notre équipe une opportunité exceptionnelle de pouvoir accéder à un univers totalement inconnu jusqu’à présent.

.

La mission recherche des collaborateurs  :

archéologues, topographes, architectes, documentalistes, restaurateurs, céramologues, dessinateurs, anthropologues, photographes.
Les conditions sont les suivantes : prévoir une assurance individuelle avec rapatriement ; voyage Paris – Le Caire A / R à la charge du participant ; travail bénévole mais frais de table et de séjour liés au travail pris en charge ; endurance et grande disponibilité nécessaires.
La mission recherche également des collaborateurs bénévoles pour le travail documentaire post-fouille en France.

Si vous êtes intéressé(e)s, adressez votre candidature à la Mission en cliquant ici .

.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s