The blog of blog of blogs

Les aventures d'un ethnologue dans le grand monde

Il n’y a pas de nature humaine, c’est la culture 1 janvier 2011

Filed under: Ethnologie,management — Yannick @ 01:11
Tags: , ,

La nature humaine n’existe pas.

.

Un être humain sans culture ne serait pas bon sauvage comme le décrit Rousseau. Ce ne serait pas non plus un portrait tiré de Sa Majesté des mouches, individu cultivé retournant à ses instincts de survie; ni non plus un singe intrinsèquement talentueux qui aurait simplement manqué l’opportunité de se trouver lui-même. En ce sens le petit Mowgli est une impossibilité technique, anthropologiquement parlant. Dans le scénario de Disney, Mowgli comprend qu’il doit rentrer chez ses semblables (et y parvient !) parce que tous les animaux de la jungle le poussent à faire cela… mais tous les animaux chez Disney sont anthropomorphisés. Ils incarnent des caractères humains. Mowgli n’a donc rien d’un enfant sauvage.
Un être humain sans culture serait un monstre non fonctionnel et donc à peine capable de survivre. Les enfants sauvages tel que Victor de l’Aveyron se révèlent incapables a posteriori de regagner un semblant de sociabilité, puisqu’ils avaient développé un sens de la survie a-sociale au sens propre. Irrécupérable, en d’autres termes.

En résumé nous naissons incomplets et nous-nous complétons grâce à un apprentissage culturel; en entrant dans une culture. Pas une culture « en général », mais une culture finement spécialisée et ancrée géographiquement.
En ce sens, être quelqu’un ce n’est pas être tout le monde, c’est devenir soi-même au contact d’autrui. La difficulté bien sûr réside dans le fait de comprendre qui l’on est et ce que l’on peut accepter ou rejeter de ce qu’autrui nous donne. Mais du point de vue d’un Victor il s’agit là d’un problème de riches : de personnes déjà richement dotées en interactions sociales.

Ainsi l’écosystème de l’humain est l’étal du marché, la salle de classe, la salle de réunion ou n’importe quel autre endroit fréquenté par nos semblables et intensément fourni de symboles, paroles et  d’échanges d’information.

Stockholm, terrasse de café

Nous avons acquis notre capacité mentale depuis le Paléolithique supérieur, ce qui aurait permis a n’importe qui, depuis cette époque, de s’asseoir dans une salle de classe d’aujourd’hui et de bien y réussir.

.
Mais quelle que soit notre capacité mentale exprimée en centimètres cubes, elle ne vaut rien sans être plongée dans une culture. Entièrement, totalement et sans réserve.

.

.

.

.

.

.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s