The blog of blog of blogs

Les aventures d'un ethnologue dans le grand monde

Technologie, infrastructure et prospective 30 septembre 2010


Les technologies de l’information telles que nous les connaissons aujourd’hui ont été popularisées (en France) par une crue subite dans les médias au milieu des années 1990. Ces technologies ne sont pourtant pas nées pendant un journal de 20 heures… la première page HTTP contenant des liens hypertexte date de 1989 (Tim Berners-Lee, alors stagiaire au CERN).

First web page by Tim Berners-Lee : 1989

First web page by Tim Berners-Lee : 1989

Cette grande première était l’aboutissement de projets remontant à la guerre froide et eux-mêmes issus des outils à carte perforée datant de la seconde guerre mondiale… eux-mêmes issus de visions novatrices comme la machine de Türing.
La mise en place du Semi-Automatic Ground Environment (SAGE) aux Etats-Unis, notamment, a fait évoluer les pratiques et les outils existants pour parvenir à quelque chose d’opérationnel à grande échelle. Il s’agissait de coordonner entre elles des bases de missiles pouvant contrer une attaque aérienne soviétique massive.

Bien… il n’y a donc pas eu de révolution ni de naissance : il y a eu diffusion, contagion, expérimentations et élargissement progressif des domaines d’application (qui se poursuit encore aujourd’hui, en particulier après la catastrophe IE 6).
Il y a eu des centaines de projets, des milliers de personnes et des dizaines d’idées majeures qui ont été transposées d’un projet à l’autre pour aboutir à l’iPhone qui est posé là, devant vous (personnellement je n’ai pas d’iPhone mais ça va, je n’ai pas honte).
Première vérité : arrêtez de parler des ’’nouvelles technologies’’, elles ne sont pas nouvelles !

En entrant plus dans le détail des protocoles, langages et notions telles qu’ils sont appliqués aujourd’hui, nous pouvons tenter de nous projeter dans l’avenir à moyen terme. Malheureusement, il n’y a pas encore de classement des technologies réseau comme Leroi-Gourhan l’avait fait pour les outils à main.
Nous entrons dans la ’’couche technique’’, l’aspect fondamental et pourtant méconnu des infrastructures technologiques contemporaines permettant les échanges d’information.

C’est un inventaire qui vaut cher (si, si !) et qui vous servira à une veille pointue, en restant concentré sur l’essentiel :
8 langages, 13 enjeux d’infrastructures et 13 notions générales.

Langages : Couche technique, protocoles et Infrastructures : Notions :
XML Web services Urbanisation
BPML dont RPC (protocole) Transcodage
BPEL dont SOAP (langage) Découplage
HTML et XHTML dont REST (modèle d’architecture) Désynchronisation
Javascript HTTP et HTTPS Asynchronisation
CSS HTTPR (expérimental) Unification des standards
Java BEEP (expérimental) Format pivot
SOAP Services-oriented architecture (SOA) Interopérabilité
ETL Widget métier
ESB Systèmes transactionnels (métier)
Intégration Systèmes décisionnels (gouvernance)
EAI Business intelligence
OS (systèmes d’exploitation) Mobilité
Browser (navigateurs web)
Réseaux filaires, sans fil
Bande passante
Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s